Give Us Your Suggestions
* HAVE YOU BEEN TO      OUR LOCATIONS?
if yes, please fill out our comment card
if no, how can we answer your queries?
* FULL NAME:
* EMAIL:
  PHONE NUMBER:
Frequency of visits
Welcome upon arrival
Friendliness of service
Timeliness of service
Menu variety
Value for price
Quality of food
Cleanliness
Would you come back to Crave?
* HOW DID YOU      HEAR ABOUT US?
  COMMENTS:
 All fields marked with * are mandatory
 
Our Catering Services
* FULL NAME:
* EMAIL:
*PHONE NUMBER:
*DATE OF EVENT:
  TYPE OF EVENT
Corporate event Private event Wedding
*HOW MANY PERSON:
*BUDGET PER PERSON:
  LOCATION
Crave Location Other
  LOCATION DETAILS
 All fields marked with * are mandatory
 
News & Events
Au Feminin Magazine
Dec
01.2011

Au Feminin Magazine

« Le Crave » là où pulsion passionnée et innovation gastronomique fusionnent !
Rencontre avec Michel Schoucair, créateur du concept et fin gourmet.

Par Emile Issa

Beyrouth foisonne ces derniers mois d'activités culturelles et de manifestation en tous genres. L'arrivée des touristes en masse et le regain d'intérêt des medias internationaux ont replacé notre capitale à la tête du classement des villes les plus branchées ! C'est dans ce contexte de renaissance et d'entrain généralisé que nous avons rencontré Michel Schoucair gastronome raffiné et restaurateur professionnel afin qu'il dévoile pour nous le concept tout à fait avant-gardiste de son nouveau restaurant
« Le Crave ».

Situé à Monot dans la ruelle parallèle à Abdel-Wahab, « Le Crave » est l'adresse à ne pas manquer de « la fusion cuisine ». L'endroit exhale un charme tout à fait particulier grâce un décor moderne et une ambiance feutrée.La terrasse et ses fauteuils lounge accueillent ainsi les visiteurs, leur permettant de profiter de la douceur des nuits levantines. Tandis que le bar minimaliste et épuré invite les présents à se rencontrer en toute convivialité. La musique spécialement choisie reprend ainsi les « hits » des années 80 et 90 mais avec une interprétation nouvelle entre « smooth jazz » et « smooth rock ».

Les weekends, des bands locales réputées animent les soirées en live avec du Blues, et du Jazz (entres autres) suivies par un Dj.

Qu'est-ce qui a donc poussé Michel Schoucair à développer ce concept ? A qui s'adresse-t-il ? Et quelles sont les spécialités qu'il propose ?

Avec son amabilité naturelle, le voici qui répond à nos questions :
Qu'est-ce que « le Crave » ? Pourquoi ce nom et à quelle clientèle s'adresse-t-il ?
« Le restaurant propose toutes sortes de saveurs inexplorées que l'on marrie avec des plats plus traditionnels. La carte s'adresse principalement aux aventuriers qui désirent faire découvrir à leur palais des sensations nouvelles. Mais l'on s'adresse aussi à ceux qui préfèrent des goûts plus classiques.

Le « Crave » est donc cette pulsion qui nous soulève hors des sentiers battus et nous amène à la découverte de nouveaux horizons culinaires. C'est de même cette envie de confort et de convivialité qui suit l'exploration. « You have to crave me to come » d'où le nom ! L'on peut donc s'y attabler pour diner ou s'asseoir au bar pour prendre un verre et discuter. Le tout dans un cadre cosy et agréable ; avec de la bonne musique ».

Quelles sont les spécialités que vous proposez ?
« Le saveurs que l'on propose viennent du monde entier, aussi bien de la Côte Ouest Californienne que d'Asie et d'Europe.
Ainsi, nous suggérons des spécialités comme le « Plat Hamour » cuit au four avec sa sauce aux amandes, noix de coco et tomates. Ou encore le « Ahi Tuna » avec sa croûte au poivre sur un risotto de champignons, citrons et Ginger pickles.

De même, nous adaptons nos plats pour le Liban et les proposons avec des versions plus classiques. D'ailleurs nous proposons un vaste choix de plats « spécial régime » particulièrement étudiés pour ceux qui surveillent leur ligne et qui ne veulent pas manquer de saveurs. Dernièrement, nous avons aussi ouvert une section pasta open kitchen avec four à pizza. Enfin, pour ceux qui le souhaitent, les dimanches nous présentons un brunch spécial buffet. Par ailleurs, un service spécial catering et livraison à domicile est aussi prévu tout au long de la semaine. »

Qu'est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans la restauration ?
« J'ai grandi dans une famille active dans le domaine de l'hôtellerie. D'ailleurs je suis moi-même né à l'Hôtel Bristol durant la guerre. Comme vous voyez je suis donc entré très tôt en contact avec ce monde fascinant ! Dès l'âge de douze ans je savais que je voulais faire des études de gestion hôtelière, c'est dire ! Après mes études à Glion en Suisse, j'ai voulu découvrir les différentes façons de faire aux Etats-Unis, à Paris, au Canada, Dubaï... »

Qu'est-ce qui vous a poussé à rentrer?
« Je ne voulais pas oublier le Liban. Loin de lui je me suis senti déraciné. D'ailleurs je n'ai jamais cessé de croire au potentiel de notre pays, en sachant que j'y rentrerai un jour ! »

Un hobby particulier ?
« Ma passion c'est la restauration. C'est une relation fusionnelle ! »

Votre plus beau souvenir dans votre carrière?
« Mon expérience avec Four Seasons a été magnifique ! C'est avec eux que je me suis senti le plus entrainé à donner mon maximum tout en éduquant mon palais. »

Un souhait pour le futur ?
« On aimerait qu'il y ait un guide de la restauration impartial et objectif. Pourquoi ne pas amener le Guide Michelin au Liban ? »

Un conseil pour ceux qui se lancent dans ce domaine ?
« Le seul conseil que je donne c'est de prendre de l'expérience et de garder la foi en leur rêve. Ne pas aller tout de suite au poste de directeur permet de passer par toutes les étapes afin de se familiariser avec tout les échelons du métier. Même si c'est souvent dur.»

Komida Group